Les écrits No 1 de Zaza 

(Illustrations des peintures de Zaza, par Zaza)

Visites sur terre

Le pont aux fées

Coule le lit de la Vingeanne.
Sur ton miroir transparent,
Le Pont des Fées
La légende prend son temps
Pour compter ces petites flammes,
Que le soleil fait en passant.
Les Fées sont passées ils y a longtemps
Sur ce pont, qui le croirait à présent.
Les légendes contées aux enfants
Charment aussi l'oreille des grands
.

Petite peinture fait en aquarelles, haut en couleurs vertes.
Ses mesures : 32 cm sur 24 cm (1985 )
D'après une photo en noir et blanc, mais le vrai est aussi séduisant

Sous bois

Là, s'arrête le temps,
Là, convergent les éléments,
Sous-bois
Là, on restera des heures,
Tout nous invite vers ce bonheur.

Regarder, sentir, écouter...
Mais non, il faut nous en aller
Et partir voir d'autres couleurs
Elles nous donnerons d'autres saveurs

Petit tableau de 33 cm sur 24 cm,
Il est peint à l'huile;
Ses couleurs sont mélangées
Afin d'obtenir des tons pastel.
Un désir de peindre tout en douceur
(1997)Ce joli sous-bois vient d'un mini calendrier de pub.

Sous le pommier


Le soir, à l'heure du dîner
Qu'il faisait bon s’y arrêter
Ses branches s'enchevêtraient,
Sous le pommier
Il était si grand qu'il nous enveloppait.
Et, dans la fraîcheur d'été, nous parlions
De nos aventures inachevées
Celles à venir, dans le monde
où nous allions.
Alors, dans cette nuit tiède et enchantée,
Les grillons se mettaient à chanter,
Les moustiques à nous agacer,

Peinture à l'huile, très diluée, couleurs pastel,
Son caractère se veut reposant.
Tableau de 55 cm sur 38 cm (1997)
Nantes : Photo de juillet 1993, après 3 semaines sur un voilier, en Atlantique.

Le pont anglais

Ce pont, jamais vu, il est de partout,
La nature ne fait jamais d'erreur de goût.
Celui qui le regarde le trouve beau,
Un pont anglais
En cet endroit il est posé là où il faut.
Dans un cadre de verdure
Accompagné de cette eau pure
Où les gougeons font la course,
Peut-être verrons-nous un ours
Qui viendrait se régaler
D'un poisson dans les galets.
Ici, ailleurs, il fait partie de l'univers,
Il fait partie de notre terre.

Couleurs prononcées et tranchées,
La transparence de l'eau est obtenue
Avec une peinture plus diluée.
Ce tableau, peint à l'huile, mesure : 54cm sur 45cm (1997)
D'après une carte postale d'Hélène, reçu d'Angleterre.

Le jardin de mes rêves

Après une nuit bien méritéeJardin d'autrefois
Ce matin je me suis levée
Avec le chant des oiseaux,
Et le charme des ormeaux.
Sur la pelouse, de la rosée,
Là où le soleil montre son nez,
Vers les iris d'un ton bleuté
Les abeilles viennent butiner.
Les rosiers usés se penchent
Et les grands arbres se déhanchent
Sous une brise qui fait rêver
Ce sera une chaude journée

Tableau peint à l'huile avec un essai de reliefs sur les fleurs.
Il mesure 41 cm / 33 cm (1998)
D'une carte postale, reçue d'Anny.

Reflet sur la mareJardin d'autrefois

Dans une forêt profonde et sombre
Il se cache du soleil et dans l'ombre
A l'abri de grands arbres verts
Là. Vous voyez.....à ciel ouvert ?
Son reflet au regard vivant
Il  se mire et se trouve élégant.
Puis, il reprend sa course dans le vent.

Qui est-ce ?

Peint à l'huile, exécuté au couteau, sombre et coloré à la fois,
il est d'un jet spontané
( 1999)
Dimensions : 65 cm sur 54 cm

L’infini

Les regards se perdent au loin...
Ils nous emmèneront demain
Sur les chemins de mon Pays,
L'infini
Car ils s'en vont vers l’Infini.

Au de là des terres lointaines
Celles où nous trouvons les peines
Qui détruisent sans soucis
Nôtre atmosphère bien établi.

Mais aussi toutes les merveilles
Que le soleil éclaire au réveil ;
Ce que la nature nous a donné,
Et que nous n'avons pas abîmées
.

Désert de Gobi

Lentement sur un sable chaud, léger,
Ils marchaient à pas lourds et comptés,
Marche dans le désert
Traversant sous un soleil plombant midi
L'alignement des dunes jusqu'à l'infini.
De l'eau, ils n'en trouvent point
Mais, ont rencontré sur leur chemin
Petites fleurs, racines fragiles.
Alors, ils prennent un pas plus habile;
Mais oui! c'est sûr, ils en trouveront demain.

Peinture à l'huile et au couteau, (1999)
il veut montrer l'immensité et l'intensité,
ses mesures : 55 cm sur 38 cm

le Grand Canyon

Ici planent des histoires entourées de mystères
Des histoires de combats pour leur terre et leur vie.
Sous-bois
Sur cette terre immense, qui s'étend à l'infini
Leurs rites étaient remplis de nature, de lumière,

Tous aimaient leurs danses, leurs camps et leur pays.
Ils descendaient les rivières sur leurs canoës bien enduits,
Ils chassaient les bisons dans la neige et sous la pluie.
Communiquant par  signes, leur terre les unissait.

La vie était rude, les danses enchantaient les feux de la nuit.
Proches des montagnes et du vent, dans l'air pur ils vivaient.
Reverrons-nous un jour sur terre renaître tous ces enchantements ?
Mais une folie nous entraînera vers un monde où l'on se ment ? 

Cette peinrure evoque les terrains profanés
Il se veut clair obscur en souvenir de l'histoire.
Il mesure 55cm sur 38cm

 

Zaza's homepage